Econosphères vise à construire un débat économique démocratique, à l’encontre des pseudo-vérités du discours néolibéral. Rejoignez les discussions en cours.

Agenda

Articles de cette rubrique

  • « Société civile : quelles convergences possibles ? »

    , par Bruno Bauraind

    Gilets Jaunes, Youth For Climate, Tout autre Chose, Acteurs des Temps Présents, Plateforme Citoyenne,… La dernière législature fédérale aura vu des pans entier de la société civile se lever pour exprimer un mal-être, dénoncer les manquements de la classe politique, voire carrément assurer des missions de (...)

  • « DÉSINDUSTRIALISATION PRÉCOCE : UN DANGER POUR LE SUD ? »

    Mesdames, messieurs,
    A l’occasion de la sortie du dernier numéro de la collection _Alternatives Sud_ - « Quêtes d’industrialisation au Sud » -, le CETRI vous invite à la conférence :
    _DÉSINDUSTRIALISATION PRÉCOCE : UN DANGER POUR LE SUD ?_
    Le 26 septembre 2019 – 19h
    Avec les interventions de
    PIERRE (...)

  • « Syndicalisme 2.1 : le défi de la transition juste »

    , par Bruno Bauraind

    Qu’est-ce qu’il y a derrière le concept de ‘transition juste’ porté par les syndicats ? Comment faire en sorte que la préoccupation environnementale se traduise dans de meilleures conditions de vie pour toutes et tous, et d’abord pour les catégories les plus fragilisées ? Et comment concrètement (...)

  • Conférence-débat Éconosphères : Lutter contre Uber et Deliveroo : ça tue !

    12 morts en 12 mois. C’est le nombre de décès signalés de coursiers au travail qu’annoncent la campagne intitulée « La précarité tue ! » lancée en juin 2019 par la Fédération transnationale des coursiers.
    C’est aussi la face cachée du modèle économique des plateformes telles qu’Uber ou Deliveroo. Comment (...)

  • Conférence-débat Éconosphères : L’avenir du travail vu du Sud

    Depuis quelques années, « l’avenir du travail » (The Future of Work) fait l’objet d’une attention internationale croissante, notamment au sein d’institutions comme l’OIT, l’OCDE, le G20 ou encore la Banque mondiale. Au centre de leurs préoccupations, les conséquences d’une hypothétique « quatrième (...)