Cette conférence-débat organisée par Éconosphères, en partenariat avec PointCulture, a eu lieu le 3 octobre 2019. Voici le dossier thématique de cette soirée.

Présentation

12 morts en 12 mois. C’est le nombre de décès signalés de coursiers au travail qu’annonce la campagne intitulée « La précarité tue ! » lancée en juin 2019 par la Fédération transnationale des coursiers.

C’est aussi la face cachée du modèle économique des plateformes telles qu’Uber ou Deliveroo. Comment ces plateformes cachées derrière leurs algorithmes sont-elles en train de transformer le travail et de déconstruire l’État social ? De payer à la commande et non à l’heure sans assurance ni sécurité sociale ? Comment les États et les juges se positionnent-ils devant cette « ubérisation » de la société ?

Face à des pratiques patronales dignes du 19ème siècle, les coursiers se sont mobilisés, organisés et de nouvelles formes de lutte ont émergé. Qui sont les nouveaux collectifs de travailleurs actifs dans toutes les grandes villes d’Europe ? Quels liens les unissent (ou pas) aux organisations syndicales ? Et finalement, quelles perspectives et mobilisations nouvelles se dégagent de l’assemblée européenne qui a donné naissance à la Fédération transnationale des coursiers, fondée en octobre 2018 ?

Autant de questions à débattues avec :

Anne Dufresne, chercheuse au Gresea et auteure du Gresea Échos n°98, intitulé « Coursiers de tous les pays, unissez-vous ! » ;

Jean-Daniel Zamor, Président du Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP) et co-fondateur de la Fédération transnationale des coursiers (FTC).
+ Première projection du reportage sur l’Assemblée européenne des livreurs (15’) réalisé par Zin TV

Ce débat était animé par Anne Dufresne.

Lire l’édito du Gresea Échos n°98, intitulé « Coursiers de tous les pays, unissez-vous ! »

Lire l’interview d’Anne Dufresne, intitulée « Face à des multinationales, la lutte ne peut être nationale »


Écouter la conférence en mp3