Accueil Le projet Econosphères est fondé sur une charte

Econosphères est fondé sur une charte

Charte du réseau « Econospheres »

Un réseau pour faire vivre d’autres économies

Considérant, d’une part, qu’il est crucial aujourd’hui d’apporter la contradiction
et la libre confrontation des idées sur le terrain des enjeux économiques
et sociaux.

Posant le constat, d’autre part, que jamais notre capacité à produire des richesses
n’a été aussi grande, de même que notre incapacité à mettre cette
prospérité au service du mieux-être de tous ;

Que, parallèlement, la crise climatique et écologique nous impose un nouveau
défi.

Les signataires de la présente charte :

s’opposent à la pensée néolibérale dominante, expriment des alternatives
et autres courants de pensées économiques, avec pour objectif commun un
monde où l’économie serait soumise aux impératifs sociaux et écologiques,
ainsi qu’au contrôle démocratique de la société

et conviennent de créer et d’animer ensemble un espace de publication,
d’échange et de diffusion, destiné à renforcer et valoriser un réel débat démocratique en Belgique francophone sur les enjeux socio-économiques.

Description du projet

Cet espace de publication, d’échange et de diffusion prendra dans un premier
temps la forme d’un site Internet, alimenté par un réseau de chercheurs,
et doté de canaux de diffusion. Il aura pour but de démontrer
qu’une autre économie est possible ; une science économique par essence
plurielle, faites d’écoles multiples : régulationnistes, marxistes, keynésiennes,
environnementalistes, féministes (il n’y a en cette matière de vérité
que politique).

Pour mener à bien ce projet, une certaine infrastructure est nécessaire pour
permettre que le travail d’universitaires (économistes, sociologues, philosophes
etc.) ou de chercheurs dans des mouvements ou organisations pro5
gressistes en Wallonie et à Bruxelles puisse :

- Être publié, aisément accessible et efficacement diffusé à l’attention des
faiseurs d’opinion ;

- Faire l’objet d’échanges par-delà les frontières des organisations, des Universités, des Facultés ;

- Servir aux militants ou aux organisations dans leur travail d’éducation
permanente et d’argumentation.

Un tel travail demande de l’efficacité, de la clarté, et de la déontologie
scientifique et démocratique.

L’efficacité résultera de la mise en commun de travaux scientifiques ou de
vulgarisation.

La clarté consiste en l’annonce explicite de notre projet, au service d’une
vision progressiste de la société, et en la publication de l’ensemble des
textes sur notre site Internet.

La déontologie sera à la fois celle propre à chacun-e des chercheurs ou
chercheuses associés-es, et celle des règles de fonctionnement du réseau
lui-même.