Séquence historique du capitalisme pour les uns, type de rationalité pour les autres, le néolibéralisme est un concept aux contours encore peu précis et qui peut conduire à des généralisations abusives s’il n’est pas contextualisé.

En effet, comme le relève le géographe américain David Harvey, les États ne sont pas tous confrontés à des processus de néolibéralisation relevant de la même temporalité ou des mêmes caractéristiques. C’est l’exercice auquel s’essaye depuis plusieurs années un collectif pluridisciplinaire et pluriuniversitaire : comment le néolibéralisme fait-il sens en Belgique ? Leurs travaux font désormais l’objet d’un ouvrage : Le(s) néolibéralisme(s) en Belgique : cadre macroéconomique, applications sectorielles et formes de résistance.

Programme

19h15-20h00 : Panel 1. La Belgique à l’épreuve du néolibéralisme
Avec Zoé Evrard (CRISP), Damien Piron (ULiège) et Gabriel Maissin (Éconosphères)

20h00-20h45 : Panel 2. L’économie belge en transformation
Avec Tom Duterme (UCL et ICHEC) et Rethinking Economics (ULB)

20h45-21h30 : Panel 3. Austérité budgétaire et résistances syndicales
Avec Ariane Gemander (ULB) et Étienne Lebeau (CNE)

21h30-22h00 drink

Inscription gratuite, mais souhaitée à l’adresse info gresea.be