Accueil Agenda

Agenda

  • 08/03/2017
    Conférence : sexistes les syndicats ?
    centre liégeois du Beau-Mur

    Rencontre avec Gwendoline Gillard

    Quelle place pour les femmes dans les milieux syndicaux et militants ?

    Si aujourd’hui l’on peut affirmer que les hommes et les femmes sont légalement égaux en droit, cela s’avère erroné de déclarer qu’il en est de même dans les faits et dans la mise en pratique. Si les femmes ont réussi à obtenir plus de droits, c’est à force de luttes et de combats acharnés qui persistent toujours à l’heure actuelle. En effet, si le rôle de la femme dans la société fut par le passé remis en question, force est de constater que nous vivons toujours dans des systèmes profondément inégalitaires et phallocrates.

    Dans ce contexte, les organisations syndicales, en tant qu’acteurs militants en faveur d’une justice sociale, conservent-elles des modes de fonctionnement patriarcaux ? Parviennent-elles au contraire à s’émanciper de la domination masculine omniprésente ? Quelle(s) priorité(s) les organisations syndicales donnent-elles aux revendications pour l’égalité des groupes sexués ? Quelle place les organisations syndicales accordent-elles à leurs membres féminins ?

    Lieu : Au centre liégeois du Beau-Mur, rue du Beau-Mur 50, 4030 Liège

  • 09/03/2017
    Café politique du Gresea : Loi Travail : Attention danger !
    A la vieille Chéchette

    Le Gresea vous invite à la deuxième édition de son café politique en présence des auteurs Anne Dufresne et Bruno Bauraind.

    Ce deuxième café politique débattra sur les Lois Travail à l’occasion de la sortie du dernier Gresea échos* : Loi Travail : attention danger !.

    Quelques mois après la France, la Belgique tient son projet de « loi travail » ! Malgré les mobilisations sociales, le gouvernement Michel va proposer un texte de loi au Parlement sur le « travail maniable et faisable ». Si l’annualisation automatique de la durée du travail est abandonnée, ce texte imposera une flexibilité plus forte et une semaine de travail passant, pour certains travailleurs, de 38 à 42 heures !

    Pour mieux comprendre cette tendance à revenir près d’un demi-siècle en arrière, nous faisons un tour d’horizon des projets de Loi qui attaquent nos codes du travail, partout en Europe. En plus de la Belgique, nous nous focalisons sur trois pays : la Grèce, l’Espagne et la France, chaque cas révélant un des symptômes de cette épidémie des lois Travail : réformes du droit du travail, décentralisation et érosion des négociations collectives, insécurité et précarisation de l’emploi, mais aussi atomisation croissante de la classe ouvrière et vaste offensive anti-syndicale.

    Mais pourquoi cette volonté de brûler le code du travail ? Serait-ce une folie belge, française, grecque ou espagnole ? Ou bien, assiste-t-on en Europe à une nouvelle attaque ? Après l’offensive directe contre les salaires, l’augmentation du temps de travail ne serait-elle pas l’arme aujourd’hui brandie pour continuer à imposer la pression à la baisse sur ledit « coût du travail », et le triomphe du capital sur le travail ?

    Quand ? Le jeudi 9 mars 2017 à 18h30

    Où ? A la vieille Chéchette : Rue du Monténégro 2-6 à 1060 Bruxelles

    * Le GRESEA ECHOS est la revue trimestrielle thématique du GRESEA. Elle traite de l’économie internationale, de ses impacts sociaux, écologiques et culturels, ainsi que des formes de résistance et des alternatives au modèle économique dominant.